Il faut rendre à César ce qui lui  revient : Jean Cathala ne peut être dissocié des recherches historiques sur Montréal pour deux raisons : c'est un infatiguable fouineur qui empile des montagnes de vieux papiers et ensuite c'est un homme ordonné. Il sait toujours où ça se trouve... Belle vertu !

Voici quelques exemplaires piratés dans ses collections.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Accueil

Retour haut de page

suite