J'ai profité de l'installation d'un échafaudage pour aller mesurer la voûte du portail du Sud. Cela faisait un moment que cette affaire me tracassait.

Matériel utilisé : une règle alu de maçon, un mètre et un crayon. Et une calculatrice pour avoir les valeurs trigonométriques, le temps des tables de logs est révolu, on a assez souffert comme ça !

Les résultats que je vous donne ne sont pas encore discutés et si vous avez un moment, vous pouvez les contrôler et me donner votre jugement qui sera le bienvenu.

Ces résultats, en tout état de cause, sont forcément estimés : un autre observateur trouvera sans doute du gras de calcul, ils sont surtout donnés pour illustrer une méthode d'investigation simple.





La rosace de façade



La rosace est composée de six pierres taillées, l'une est éclairée sur le croquis ci-dessus.

Je suggère aux amateurs de dessin de passer un peu de temps à essayer de reconstituer la rosace à partir d'un logiciel comme Autocad ou Skech up. C'est dément ! Tout ça pour dire que nos ancêtres tailleurs de pierre n'étaient pas des manchots alors qu'on passe généralement à côté de ce genre de choses aujourd'hui sans presqu'y faire attention et qu'on admire les Colonnes de Buren.

Quel siècle d'imposture que le nôtre !


Réalisé avec Inkscape, bon logiciel gratuit, retouché avec Photoshop qui lui est payant.