Citer ses sources fait toujours sérieux, tellement sérieux d'ailleurs qu'il est des ouvrages dont la bibliographie devient franchement suspecte. Dans ce domaine, j'ai décidé de taper un grand coup en mentionnant l'intégralité de l'ouvrage du Père Jacques Le Long, paru en 1719.

Avec 1126 pages in octavo et environ quatre-vingts mille références bibliographiques, je devrais passer pour le plus sérieux des historiens, ceci pour un bon bout de temps encore....

 

Et pourtant, je ne suis pas historien, vous vous en doutez, mon domaine ce sont les travaux publics. Pour ceci j'invite les étudiants de tout poil, qui seraient tentés de me pomper ignominieusement, (si, si, on a des noms, vous pensez !), à ne pas prendre pour argent comptant ce que je raconte et à vérifier par eux-mêmes, à se forger une opinion propre. Ce qui pourrait être vrai sous ma plume dans le contexte serait faux sous la leur, le copier-coller à ses limites.

Je les remercie cependant de l'honneur qu'ils me font.

 

 

 


retour à l'accueil